Voyages, voyages à La Ferté-sous-Jouarre !

Pour cette première session d’atelier relais de l’année, les élèves du collège La Rochefoucauld de La Ferté-sous- Jouarre ont lancé un projet autour de la thématique du voyage. Ils ont relevé le défi par équipe d’organiser un voyage fictif avec, en contrainte, le respect de la consigne d’utiliser, en priorité, les moyens de transport les moins polluants afin de produire un bilan carbone faible.

Les étapes

  • 1ère étape : Imaginer des scénarios de voyage cohérents (voyage familial, voyage entre amis, etc.);
  • 2ème étape : Pour chaque équipe, imaginer une liste de 15 objets à emmener avec soi;
  • 3ème étape : Définir des itinéraires de voyage riches en horizons en comprenant au moins 3 pays aux choix;
  • 4ème étape : Se lancer dans la réalisation d’un carnet de voyage par équipe.

Les voyages imaginés 🌴

  • Voyage 1 : départ du Brésil, en passant par le Portugal, l’Espagne, la France pour une arrivée en Belgique 🇧🇷 🇵🇹 🇪🇸 🇫🇷 🇧🇪
  • Voyage 2 : départ du Canada, en passant par la France, l’Italie et la Grèce
  • pour une arrivée en Turquie 🇨🇦 🇫🇷 🇮🇹 🇬🇷 🇹🇷

Pour se lancer, les élèves ont réalisé des passeports et listé les indispensables à emmener avec eux.

A travers ce projet, les élèves ont pu mettre en valeur l’ensemble de leurs connaissances et compétences en lien avec les enseignements traditionnels. Ils ont par exemple appris à réaliser les gestes de premiers secours, monter un abri de survie, survivre en climats hostiles, connaître les animaux locaux, cultures et usages des fruits et légumes, découvrir des expressions de chaque pays, etc. En fin de session, les élèves ont calculé les bilans carbones des parcours effectués et pris conscience de l’urgence de préserver la planète tout en en profitant. 

En parallèle, nous avons lu un extrait de l’ouvrage de Simone de Beauvoir, l’Amérique au jour le jour pour échanger sur la question du départ vers l’inconnu. De là, les élèves ont travaillé sur la personnification d’un objet en lien avec des objets contenus dans leurs bagages : c’est à dire parler et décrire un objet dans la peau d’un personnage réel. L’ensemble de ce travail a permis d’aboutir à la réalisation d’un recueil ( ↩️ téléchargeable en cliquant sur le lien).

Félicitations aux élèves pour l’ensemble de leur travail individuel et collectif.👏

Le parcours citoyen vu par les élèves de l’atelier relais

Au cours de la 1ère session, à l’atelier relais du collège La Rochefoucauld de La Ferté-sous-Jouarre, les élèves ont abordé la thématique de la citoyenneté.

Cette session s’est déroulée en trois étapes distinctes et complémentaires:

1 – ateliers co-animés avec une professeure de français :

Dans un premier temps, nous avons lu et étudié des textes à chutes, poèmes et textes à contraintes à la manière de l’Oulipo.

Les élèves ont donc appris à composer et structurer des poèmes à la manière des auteurs.

En fin de session, les élèves ont composé des textes à partir du jeu du dernier vers : Le principe est de lire un recueil de poèmes et à en choisir un. Une fois le poème choisi, il faut sélectionner le dernier vers qui sera le premier de notre futur texte. Chaque élève a donc créé un texte libre exprimant des émotions personnelles.

2 – Imaginer un monde sans… :

La seconde étape a concerné notre rapport aux autres au sein de l’établissement.

Nous avons débattu sur de nombreux sujets liés au règlement intérieur, le but de venir au collège ou encore le respect des autres, au corps humain associés aux éléments de notre quotidien.

Pour ce faire, nous avons étudié la construction de la République Française et de ses différentes valeurs telles que la devise nationale, les lois ou encore la démocratie à l’aide de vidéos ludiques ou de jeux coopératifs.

En fin de session et à l’occasion de la Journée de la laïcité du 9 Décembre, les élèves ont joué au jeu «un monde sans… ». Ils ont d’abord exprimé leurs visions de la laïcité à travers des mots ou des dessins puis le visionnage de vidéos sur ce thème.

Dans un second temps, les élèves ont joué à des jeux sur ce sujet permettant de libérer et d’échanger sans animosité (quiz, puzzle de la laïcité). Ce temps de jeu a permis de déconstruire et d’échanger sur la charte nationale de la laïcité qui est présente dans chaque établissement.

Enfin, les élèves ont imaginé, en binôme, un monde sans certaines valeurs citoyennes qui assurent le savoir et le vivre-ensemble.

Parmi les thèmes interprétés par les élèves :

– un monde sans école

– un monde sans laïcité

– un monde sans femmes

– un monde sans libertés

Sous forme de saynètes théâtrales, les élèves ont interprété, lors de la restitution, leur monde et surtout réussi à défendre les intérêts de ces valeurs.

3 – Aide aux devoirs individuels avec les « devoirs faits »

Bilan :

Parmi les bienfaits constatés sur les élèves à l’issue des séances, nous avons noté un regain d’intérêt pour les apprentissages, une nette amélioration de l’estime de soi et une capacité accrue à prendre la parole en classe.

Félicitations à eux pour leur travail et leurs progrès !

Session 4 – Bien dans son corps

A l’atelier relais du collège Le Luzard de Noisiel, les élèves ont étudié le rapport entre le corps, les émotions et leur communication. 

Les séances se sont déroulées en cinq étapes distinctes :

1 – Le mur des pensées :

Dans un premier temps, nous avons chercher à identifier les moyens ainsi que les freins à la bonne santé mentale et physique, au bien-être dans son corps et à la scolarité à travers le jeu du mur des pensées . Lors d’un atelier créatif, les élèves ont réalisé une grande fresque murale possession pour s’exprimer sur le sujet.

Méthode utilisée : Les élèves doivent, par équipe, écrire le maximum de mots clés en lien avec le thème évoqué. Ils peuvent également y inclure des dessins, dates, symboles ou toutes autres références qu’ils souhaitent.

Ces exercices ont permis de s’initier au « sketchnoting » en anglais ou « dessins des idées » en français. Cette technique consiste à créer des fiches de synthèse sur une thématique pour restituer l’essentiel des notions abordées durant l’activité.

Apports pédagogiques du sketchnoting :

  1. Favorise la concentration et l’écoute active de l’élève;
  2. L’élève devient pleinement acteur de ses apprentissages en créant un moyen de communication;
  3. Améliore la mémorisation des notions abordées durant les activités;
  4. Valorise les capacités propres à chaque élève selon son style et sa méthode de prise de notes.

2 – #Ecoutestoncorps :

La seconde étape a concerné notre rapport à notre corps que les élèves estiment ne pas assez écouter au quotidien. Nous avons débattu sur de nombreux sujets liés au corps humain associés aux éléments de notre quotidien.

Exemples: faire du sport ou regarder Netflix, mal de dos et sommeil, la danse et la musique, les yeux et les jeux vidéos, alimentation et la concentration, etc.

Les élèves sont arrivés à la conclusion que le corps comme l’esprit étaient indispensables pour s’investir à l’école. 

Mais comment faire de son corps un atout pour bien suivre les cours?

Avec le soutien du professeur d’EPS nous avons pu organiser plusieurs temps de relaxation à travers la respiration mobilisant tous nos sens.

Respirer avec le ventre, focaliser son ouïe sur les bruits de la nature environnante, écouter sa respiration, sentir le poids de ses muscles, associer le souvenir à la chaleur du corps, autant d’exercices qui ont permis aux élèves de se recentrer sur eux-mêmes. Une séance de découverte et d’initiation aux gestes de 1er secours a également pu être organisée où les élèves ont appris à effectuer un massage cardiaque.

Parmi les bienfaits constatés sur les élèves à l’issue des séances :

  • Meilleure concentration durant les activités;
  • Amélioration de l’estime de soi;
  • Découverte du schéma corporel, dissociation des parties du corps, meilleure diction orale;
  • Meilleure cohésion de groupe / réductions des conflits

3 . Prévention contre le harcèlement :

La troisième étape visait à aborder un des principaux motifs de décrochage scolaire selon les élèves : le harcèlement scolaire. Pour aborder le sujet, nous avons joué à un jeu créé pour prévenir le harcèlement scolaire et s’affirmer par la répartie ou l’humour, le jeu Takattak.

But du jeu :

Chaque joueur tire une carte et lit une phrase à un autre joueur. Ce dernier doit répondre spontanément avec calme, sans insultes ni agressivité.

Après chaque carte, nous prenions le temps d’échanger sur la phrase, son message et les attitudes à avoir pour gérer la situation. Enfin, les élèves volontaires pouvaient jouer la carte tirée sous forme de théâtre d’improvisation pour nous sensibiliser.

Ce jeu a permis aux élèves de prendre conscience que d’autres moyens que la violence existent pour régler un différend et surtout de prendre confiance en eux.

4. Calculer en jouant c’est possible ! 

Grâce à une activité proposée par le professeur de mathématiques, les élèves ont découvert le pouvoir ludique du calcul mental et de la multiplication.

Les élèves ont joué au jeu Qui est-ce? version mathématiques.

But du jeu : un élève choisit un nombre parmi un tableau de chiffres. Les autres élèves doivent deviner quel est ce nombre mystère grâce aux chiffres multiples de 2, 3, 4, 5 ou 10.

5. Poètes un jour, poètes toujours

« Être humain c’est aussi vivre des émotions, on a des sentiments. On est pas des animaux ! » disait une élève de manière spontanée.

Nous avons débattu du sujet par équipe puis chacun a décidé de s’exprimer de manière libre. Les élèves ont choisi un sentiment sur lequel ils souhaitaient s’exprimer sous forme de poèmes.

Les élèves ont pu être accompagné par la professeur de français pour la construction du texte et les techniques d’écriture.

Session 5 – Bien-être au collège

A l’atelier relais du collège La Rochefoucauld de La Ferté-sous-Jouarre, les élèves ont étudié le rapport entre le corps, les émotions et leur communication. 

Les séances se sont déroulées en quatre étapes distinctes :

1 – Le mur des pensées :

Dans un premier temps, nous avons chercher à identifier les moyens ainsi que les freins au bien-être dans son corps et à la scolarité à travers le jeu du mur des pensées.

But du jeu : Durant le temps d’une musique en écoute, les élèves doivent, par équipe, écrire le maximum de mots clés en lien avec le thème évoqué. Ils peuvent également y inclure des dessins, dates, symboles ou toutes autres références qu’ils souhaitent.

Ces exercices ont permis de s’initier au « sketchnoting » en anglais ou « dessins des idées » en français. Cette technique consiste à créer des fiches de synthèse sur une thématique pour restituer l’essentiel des notions abordées dans le cours.

Apports pédagogiques du sketchnoting :

  1. Favorise la concentration et l’écoute active de l’élève;
  2. L’élève devient pleinement acteur de ses apprentissages en créant un moyen de communication;
  3. Améliore la mémorisation des notions abordées durant les activités;
  4. Valorise les capacités propres à chaque élève selon son style et sa méthode de prise de notes.

2 – #Ecoutestoncorps :

La seconde étape a concerné notre rapport à notre corps que les élèves estiment ne pas assez écouter au quotidien. Nous avons débattu sur de nombreux sujets liés au corps humain associés aux éléments de notre quotidien.

Exemples: faire du sport ou regarder Netflix, mal de dos et sommeil, la danse et la musique, les yeux et les jeux vidéos, alimentation et la concentration, etc.

Les élèves sont arrivés à la conclusion que le corps comme l’esprit étaient indispensables pour s’investir à l’école. 

Mais comment faire de son corps un atout pour bien suivre les cours?

Avec le soutien du professeur d’EPS nous avons pu organiser plusieurs temps de relaxation à travers la respiration mobilisant tous nos sens.

Respirer avec le ventre, focaliser son ouïe sur les bruits de la nature environnante, écouter sa respiration, sentir le poids de ses muscles, associer le souvenir à la chaleur du corps, autant d’exercices qui ont permis aux élèves de se recentrer sur eux-mêmes.

Parmi les bienfaits constatés sur les élèves à l’issue des séances :

  • Meilleure concentration durant les activités;
  • Amélioration de l’estime de soi;
  • Découverte du schéma corporel, dissociation des parties du corps, meilleure diction orale;
  • Meilleure cohésion de groupe / réductions des conflits

3 – Prévention contre le harcèlement :

La troisième étape visait à aborder un des principaux motifs de décrochage scolaire selon les élèves : le harcèlement scolaire. Pour aborder le sujet, nous avons joué à un jeu créé pour prévenir le harcèlement scolaire et s’affirmer par la répartie ou l’humour, le jeu Takattak.

But du jeu :

Chaque joueur tire une carte et lit une phrase à un autre joueur. Ce dernier doit répondre spontanément avec calme, sans insultes ni agressivité.

Après chaque carte, nous prenions le temps d’échanger sur la phrase, son message et les attitudes à avoir pour gérer la situation. Enfin, les élèves volontaires pouvaient jouer la carte tirée sous forme de théâtre d’improvisation pour nous sensibiliser.

Ce jeu a permis aux élèves de prendre conscience que d’autres moyens que la violence existent pour régler un différend et surtout de prendre confiance en eux.

4 – aide aux devoirs individuels avec les « devoirs faits »

Les artistes exposent !

Comme nous vous l’annoncions dans notre dernier article, les élèves de l’atelier relais du collège Le Luzard de Noisiel ont exposé leurs créations au sein de l’établissement.

Voici un retour en images (cliquez sur la photo ci-dessous) sur cet événement qui a attiré de nombreux visiteurs. Ils seraient ravis de lire vos commentaires. Alors n’hésitez pas à les encourager !

Merci pour eux !

C’est parti pour le challenge art et société !

Sur le modèle du #tussenkunstenquarantaine (l’art en quarantaine), défi lancé lors du 1er confinement sur le réseau social Instagram (voir notre article du 17/04/2020), les élèves de l’atelier relais du collège le Luzard de Noisiel ont été invités à voyager dans temps au travers des différents mouvements artistiques de la Renaissance à aujourd’hui.

Ce projet a démarré alors que les établissements scolaires étaient à nouveau fermés et les séances se sont donc déroulées en visioconférence. Les objectifs poursuivis sont les suivants :

  1. Découvrir les mouvements artistiques et historiques;
  2. Saisir les transitions sociétales et culturelles à travers plusieurs artistes majeurs;
  3. Étudier l’évolution de la condition féminine et développer l’esprit critique;
  4. Renforcer la confiance en soi;
  5. Développer l’expression plastique en détournant une œuvre culte pour la réinterpréter.

Avant de laisser libre cours à leur imagination, les élèves ont appris à décrypter une œuvre : déterminer la nature de l’œuvre, situer une scène dans l’espace et dans le temps, observer les personnages dans leurs attitudes, expressions et apparences, etc.

Une fois cette analyse réalisée, nous avons sélectionné un certain nombre d’œuvres marquantes de la renaissance, de l’époque baroque et de l’époque contemporaine et les avons proposées aux élèves. Ils en ont retenu six et les ont analysés à l’aide de leurs connaissances.

Ce travail a été aussi l’occasion pour eux de s’interroger sur la place de la femme et sa représentation aux différentes époques picturales. Ils ont pu observer par exemple que les canons de beauté (idéal de beauté) n’étaient pas les mêmes selon les périodes et que les artistes devaient s’y conformer.

De même, de nombreuses œuvres étaient réalisées sur commande de mécènes ou de la royauté, ce qui limitait considérablement la liberté d’expression de leurs auteurs.

Les élèves ont découvert que beaucoup d’artistes contemporains se sont appropriés, à l’occasion, une ou plusieurs œuvres de leurs prédécesseurs et les ont réinterprétées selon leur sensibilité et le(s) message(s) qu’ils(elles) souhaitaient faire passer.

A l’exemple de ces artistes, les élèves ont eu envie de relever le défi des chefs-d’œuvre faits maison. D’autres élèves du collège ont également décidé de participer au challenge.

Pour clore la session, les artistes ont organisé une grande exposition révélant l’ensemble de leurs créations. Les élèves du collège, les professeurs comme la direction de l’établissement ont tous pu bénéficier d’une visite guidée par les élèves expliquant à la fois démarche artistique mais aussi ce que cette expérience leur avait apporté. Pour le plaisir des yeux, ils en ont profité pour présenter leurs différents ateliers culinaires réalisés en visioconférence durant le confinement.

Félicitations aux élèves pour leur excellent travail, leur assiduité ainsi que leurs attitudes !

Les chroniqueurs radio sont à l’atelier relais !

Les élèves de l’atelier relais du collège Le Luzard ont participé et animé une émission radio que vous pouvez écouter en cliquant sur le lien ci-dessous:

En collaboration avec notre partenaire Radio Grand Paris, les élèves ont découvert l’univers de la radio et des moyens de communication.
Descriptions d’affiches de cinéma, jeu du speech, blind test et débat étaient au sommaire de l’émission. Les élèves ont pu apprendre à se présenter. Au travers de jeux pédagogiques, ils ont découvert qu’ils pouvaient collaborer collectivement autour d’un projet commun.

Félicitations à eux et merci Nicolas !

Ecrire pour parler de soi

Lors de cette séance de la session Le portrait sous toutes ses formes, les élèves de l’atelier relais du collège Le Luzard de Noisiel ont travaillé à partir de leurs centres d’intérêt dont celui du rap, musique populaire.

Nous avons analysé et déconstruit la représentation du rap et les différents clichés qui sont véhiculés dans la société. Pour se faire, nous avons visionné une vidéo YouTube qui imagine le monde sans rap (à visionner en cliquant ci-contre)

Les élèves ont ensuite, par groupe, composé des textes de rap livrant des messages d’engagement sur le thème Rappe ta cause. Parmi les sujets abordés: le racisme, l’épidémie de covid 19, la réussite, la famille, apprendre à se connaître.

Cette activité a permis aux élèves de prendre confiance en eux, s’affirmer, collaborer, développer leur esprit critique puis porter un regard sur les relations humaines.

Félicitations pour leur travail !

L’intégration, la différence et le vivre ensemble en question à l’atelier relais du Mée-sur-Seine

Séance de jeu Kontour

Il y a deux semaines, les élèves ont lu et étudié un passage du livre  le Gone du Chaaba d’Azouz Begag qui décrit les obstacles à l’intégration d’un élève en milieu scolaire et le rapport à la différence. L’idée est de poursuivre sur cette dynamique pour encourager les élèves à se concentrer sur eux-mêmes et développer leur estime de soi.

La semaine dernière, nous avons continué à aborder la question du rapport aux autres et des différents moyens de vivre ensemble tout en restant soi-même. les élèves ont pu joué à jeu qui le permet: Il s’appelle Kontour. Le but du jeu est très simple: Dessiner un mot en 15 traits maximum (ronds et lignes courbes sont interdits) et le faire deviner à son équipe sans parler. Ce jeu d’ambiance a permis de créer et renforcer la cohésion du groupe. Il a également permis de valoriser la créativité, l’imagination des élèves les plus timides.

Cette semaine, les élèves apprennent à écrire des lettres introspectives (s’écrire à soi-même dans 10 ans) et travaillent la question du témoignage par la réalisation de vidéos FaceCam où ils apprendront à se livrer à la manière de l’artiste multimédias Irving Anneix.