Silencieux mais pas inactifs !

Nous nous sommes quittés au début de l’été 2021 avec l’espoir de laisser derrière nous un contexte sanitaire difficile. Force est de constater qu’il n’en a rien été.

Néanmoins cela n’a pas entamé la motivation de tous les acteurs du dispositif « ateliers relais ». Équipes pédagogiques, intervenants et élèves se sont retrouvés à la rentrée avec plein de projets. Vous les découvrirez dans nos prochains articles.

Être bien dans sa peau !

Cette semaine nous avons entamé la dernière session de l’année au collège La Boétie de Moissy Cramayel sur le thème de l’hygiène de vie et du bien-être. Lors de cette 1ère séance avec les élèves nous avons:

  1. Joué à des jeux coopératifs visant à créer une cohésion de groupe grâce au théâtre d’improvisation (jeu du roi et de la reine, le téléphone des émotions, etc.) ;
  2. Analysé la notion d’être bien dans sa peau: les élèves avaient pour exercice de lister tous les mots apparentés au bien-être;
  3. Échangé et débattu sur la confiance en soi grâce à un jeu gourmand.

Cette séance a permis aux élèves de s’exprimer en utilisant d’autres langages puis de gagner en confiance en eux.

L’objectif de cette session sera de questionner les mécanismes du bien-être et son impact sur le corps humain, les relations entre pairs puis la confiance en soi.

Séances « Mots et sons » à l’atelier relais du Mée-sur-Seine

Animé par le collectif Ôdébi qui intervient ponctuellement au sein de l’atelier relais du collège E. Triolet, cet atelier permet aux élèves d’aborder l’écriture et le vocabulaire de manière originale.

Dans un premier temps, il s’agit de produire des sons variés au moyen d’objets de récupération/d’objets du quotidien détournés de leur usage habituel. Puis, dans un second temps, de laisser son imagination suggérer des mots qui seront « habillés » par les sons produits. A la fin de la séance, chaque élève rédige un texte à l’aide de ces mots.

Quelque peu déroutant au départ pour certains, cet exercice ludique et expérimental invitent les élèves à s’exprimer et prendre confiance en eux.

Séance de prises de vue au collège La Boétie

Depuis 2 séances, les élèves de l’atelier relais du collège La Boétie de Moissy-Cramayel ont démarré un travail autour d’une nouvelle de Guy de Maupassant Le papa de Simon (Texte publié dans La Réforme politique et littéraire du 1er décembre 1879). Ce conte aborde le thème du harcèlement au travers de l’histoire de Simon, moqué par ses « camarades » de classe car il n’a pas de papa.

Après avoir débattu et échangé sur ce thème, un temps de jeu collectif a permis aux élèves de se mettre en situation. Ils ont ensuite réfléchi à illustrer le texte par la photographie. Lors de la séance de prises de vue, ils ont pu:

  1. Découvrir la photographie comme moyen d’expression muet + prise de photo en mode portrait;
  2. Rédiger un script : un élève lisait le texte puis un autre notait au tableau les moments forts susceptibles d’être exprimer en photo;
  3. Répartir les rôles à jouer entre les élèves, choisir des lieux et des postures;
  4. Faire les prises de vue, coaching entre élèves, prise de lumière;
  5. Choisir les photos qui seront finalement exploitées.

Cette séance pratique servira à la réalisation d’une BD ou d’un roman-photo qui sera diffusé dans le collège.

16 novembre – journée internationale de la tolérance

« Qu’est-ce que la tolérance ? C’est l’apanage de l’humanité. Nous sommes tous pétris de faiblesses et d’erreurs ; pardonnons-nous réciproquement nos sottises, c’est la première loi de la nature » Voltaire, Dictionnaire philosophique, 1764

L’Assemblée générale des Nations unies a proclamé le 16 novembre Journée internationale pour la tolérance par sa Résolution 51/95 du 12 décembre 1996. 

Cette décision faisait suite à l’adoption d’une Déclaration de principes sur la tolérance par les États membres de l’UNESCO le 16 novembre 1995. Ils y affirment notamment que la tolérance n’est ni complaisance ni indifférence. C’est le respect et l’appréciation de la richesse et de la diversité des cultures de notre monde, de nos modes d’expression et de nos manières d’exprimer notre qualité d’êtres humains. La tolérance est la reconnaissance des droits universels de la personne humaine et des libertés fondamentales d’autrui. Les peuples se caractérisent naturellement par leur diversité ; seule la tolérance peut assurer la survie de communautés mixtes dans chaque région du globe. (sources : site de l’UNESCO)

La tolérance est une notion abordée tout au long de l’année au sein des ateliers relais car ils sont le lieu idéal pour sensibiliser les élèves à l’existence de cultures et de modes de vie variés différents du leur. Cette ouverture sur la diversité culturelle qui fait la richesse du monde dans lequel nous vivons favorise l’apprentissage de la tolérance et l’expression de la citoyenneté.

Kofi Annan fut le septième secrétaire général des Nations unies  de 1997 à 2006. Le 10 décembre 2001, il a reçu le prix Nobel de la paix.

#UNESCO #tolérance #journéeinternationaledelatolérance #toleranceday #paix #solidarité ; #fraternité

5 novembre, journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire

Créée en 2015 à l’initiative du gouvernement français, cette journée a pour objectif de sensibiliser la communauté éducative sur les souffrances endurées quotidiennement par près de 700.000 jeunes chaque année et de mettre en place des outils de prévention afin de lutter efficacement contre ce fléau.

Le harcèlement se définit comme une violence répétée qui peut être verbale, physique ou psychologique. Cette violence se retrouve aussi au sein de l’école, du collège ou du lycée : elle est le fait d’un ou de plusieurs élèves à l’encontre d’une victime qui ne peut se défendre. Lorsqu’un enfant ou un adolescent est insulté, menacé, battu, bousculé ou reçoit des messages injurieux à répétition, on parle donc de harcèlement.

Le développement des outils numériques (téléphones portables, messageries instantanées, forums, chats, jeux en ligne, courriers électroniques, réseaux sociaux, site de partage de photographies, etc.) permet malheureusement aux « harceleurs » de poursuivre leurs victimes en dehors de l’enceinte de l’établissement scolaire jusque dans l’intimité de leurs foyers. On parle alors de cyberharcèlement. Les conséquences peuvent parfois devenir dramatiques.

Le harcèlement est un thème abordé chaque année au sein des ateliers relais et les élèves se sentent toujours très concernés et s’impliquent très activement dans la lutte contre ce phénomène. Les élèves de l’atelier relais de Moissy-Cramayel, par exemple, y ont consacré une part importante du journal qu’ils ont publié l’année dernière.

Pour en savoir plus, nous vos proposons:

Des vidéos

Des sites pour s’informer

Un serious game

Des numéros gratuits

15 octobre – journée mondiale du lavage des mains

Le 5 mai dernier, l’hygiène des mains avait déjà fait l’objet d’une journée mondiale et nous avions publié un article à ce sujet que vous pouvez retrouver en cliquant sur le lien ci-dessous:

https://ateliersrelaispep77.wordpress.com/2020/05/05/05-mai-journee-mondiale-du-lavage-des-mains/

Il n’est pas trop de 2 journées pour rappeler combien ce geste simple est essentiel dans la lutte contre la propagation des microbes et le développement des maladies.

Le lavage des mains, c’est tous les jours. Alors protégeons-nous et protégeons les autres en nous lavant les mains fréquemment !

Communiquer ce n’est pas que parler !

Cette semaine avec les élèves de la Ferté sous Jouarre, nous avons continué notre travail sur l’ouverture de soi vers l’autre et la société.

Nous avons démarré par la revue des sujets d’actualités, ce qui nous a conduits à organiser deux débats citoyens autour de :

  • La liberté: Où commence t’elle vraiment? Quelle est sa limite? Les élèves ont abordé les questions des libertés du corps et du libre choix vestimentaire. Ils ont ensuite réfléchis à des propositions à l’échelle du collège de lois pouvant instaurer plus de tolérance entre élèves.
  • L’humour: Peut on rire de tout? Les élèves ont exprimé leur opinions et listé plusieurs sujets sur lesquels l’humour n’était pas acceptable comme la mort, la maladie, le racisme, le handicap, le sexisme ou encore l’obésité. Très impliqués lors de ces échanges, ils ont pu développer leur esprit critique et surtout mesurer l’importance des valeurs de respect puis du savoir et vivre-ensemble.

Dans un second temps, les élèves ont participé à des temps de jeux collectifs basés sur le mime et le dessin spontanée. Ces temps ludiques ont permis de développer leur créativité, leur motricité fine et leur imagination, trois notions favorisant l’estime de soi.

De ces expériences, les élèves ont compris que « communiquer ce n’est pas que parler !  » selon une élève.

En troisième partie, les élèves se sont livrés à un exercice basé sur la technique du photolangage, qui consiste à s’exprimer à partir d’une série de photos auxquelles les élèves s’identifient. Ces mêmes photos serviront de point de point de départ pour la rédaction de lettres rétro-actives la semaine prochaine.

En fin de séance, nous avons accompagnés les élèves dans l’aide aux devoirs avec le professeur de mathématiques dans le calme.

Rendez-vous la semaine pour la suite des ateliers relais.

Journée internationale de la gastronomie

La gastronomie française a été inscrite en 2010 au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Cette reconnaissance a été suivie par le lancement de la « Fête de la Gastronomie » en 2011 à l’initiative de Frédéric Lefebvre, alors Secrétaire d’État chargé du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services, des Professions libérales et de la Consommation.

Elle a reçu le patronage de la Commission française à l’UNESCO en 2014.

Un week-end Gargantuesque

Mettant en scène les professionnels des métiers de bouche, de l’hôtellerie-restauration, de l’agriculture, du tourisme… la fête de la gastronomie se déroule tous les ans, le 4ème week-end de septembre.

Souce : journée-monidale.com