Les artistes exposent !

Comme nous vous l’annoncions dans notre dernier article, les élèves de l’atelier relais du collège Le Luzard de Noisiel ont exposé leurs créations au sein de l’établissement.

Voici un retour en images (cliquez sur la photo ci-dessous) sur cet événement qui a attiré de nombreux visiteurs. Ils seraient ravis de lire vos commentaires. Alors n’hésitez pas à les encourager !

Merci pour eux !

Clap de fin de la session 2 de l’atelier relais du Mée-sur-Seine

Le 11 février dernier s’est achevée la session 2 de l’atelier-relais du collège E. Triolet du Mée-sur-Seine avec la restitution des travaux réalisés par les élèves en présence des parents d’élèves, des référents pour les élèves provenant d’autres établissements, de l’équipe pédagogique de l’atelier et de la direction du collège.

En raison du protocole sanitaire, cette restitution s’est déroulée au sein du réfectoire du collège. Les contraintes imposées par la situation n’ont pas minoré l’enthousiasme et la fierté des élèves de présenter leurs réalisations. Ils ont pu, chacun à leur tour, dresser le bilan de leurs expériences et souvenirs marquants. Ils se sont également fixés des objectifs pour préparer leur retour en classe.

Nous les félicitons pour leur engagement et la qualité de leur travaux.

Bonnes vacances à toutes et tous et à très bientôt 😃

Dénonçons le gaspillage alimentaire !

Suite à la dernière séance où ils ont pu visionner la vidéo retraçant le parcours d’Agathe la patate (voir notre article), les élèves de l’atelier relais du collège La Boétie de Moissy Cramayel ont décidé à leur tour de sensibiliser leurs camarades aux conséquences du gaspillage alimentaire.

Ils ont utilisé la technique du livre pop-up (un livre animé avec des éléments qui se déploient à l’ouverture d’une page) pour raconter l’histoire d’Agathe.

Quand il est question de savoir-être…

A partir d’une situation simple (un élève qui se lève sans autorisation pour jeter son papier à la corbeille), nous avons échangé et débattu avec les élèves de l’atelier-relais du collège La Boétie de Moissy-Cramayel sur les notions de droits et de devoirs à l’école. Cette étape préalable a été utile pour poser les bases d’une bonne compréhension et de bonnes relations entre adultes et élèves.

Pour illustrer ces échanges, les élèves ont proposé de réaliser une affiche symbolique en clin d’œil à la Déclaration des Droits de l’Homme que certains avaient déjà étudiée. 

Ce travail a permis aux élèves de se sentir à l’aise et d’évaluer les différences et les similitudes existant entre l’atelier relais et les cours en classe entière. Les élèves comprennent mieux désormais les attentes de leurs professeurs et ce qu’il leur est permis de faire et dire au sein de l’école.

Le cyber-harcèlement: facteur de décrochage scolaire

Suite au travail mené sur les thématiques de la place de soi dans le groupe et dans la société / grandir avec les autres / trouver sa place sur les réseaux sociaux, les élèves de l’atelier relais du collège La Rochefoucauld se sont intéressés à une problématique pouvant conduire au décrochage scolaire, le cyber-harcèlement.

Les élèves ont, dans un premier temps, visionné une vidéo explicative de cette forme de violence scolaire en plein essor dans les collèges: 1 jour, 1 question – c’est quoi le cyberharcèlement ?. Ils ont ensuite débattu sur ses causes, les méthodes employées par les harceleurs(euses) et surtout les conséquences pour les victimes comme pour les auteurs(es) des faits.

Afin de décrire ce phénomène, les élèves vont se servir du théâtre-forum, technique qu’ils ont découverte ces deux dernières semaines. Le théâtre-forum, créé par Augusto Boal dans les années 1960 consiste à jouer des scènes de la vie quotidienne pour sensibiliser à une problématique ciblée avec la participation du public. Le but du jeu est d’imaginer plusieurs scénarios possibles pour parvenir à solutionner le problème donné. Cette technique interactive a permis aux élèves de valoriser plusieurs compétences clés telles que:

  • Utiliser de nouvelles techniques de communication participative;
  • Comprendre et maitriser ses émotions;
  • Renforcer la confiance en soi et l’estime de soi;
  • Renforcer la compassion sociale « savoir se mettre à la place des victimes »;
  • Stimuler la créativité des élèves dans l’écriture de scénarios – découvrir les métiers de la culture et du spectacle.

Avant toute chose, les élèves ont étudié les différentes techniques du théâtre et participé à des exercices de langage non verbaux. Ensuite, ils ont pu imaginer une histoire inspirée de faits réels, rédiger un script, répartir les rôles puis jouer les scènes. Le fruit de ce travail se concrétisera en un scénario intitulé La Rumeur :

Maissa est une élève de 4ème au Collège Mars. Plutôt discrète, elle peut compter sur son amie Anissa.

Un jour, Pierre, un garçon populaire du collège, éprouve des sentiments pour Maissa. Il décide donc de demander conseils auprès d’Anissa, puis va déclarer sa flamme à Maissa.

Au bout de quelques heures, Maissa décide finalement de repousser ses avances. 

Vexé par ses copains qui se moquent de lui, Pierre se venge et lance une rumeur dégradante sur Maissa.

La rumeur circule très vite dans le collège mais aussi sur les réseaux sociaux où elle reçoit des tonnes de messages violents de personnes qu’elle ne connaît pas.

Maissa vit très mal cette situation…

Quelle sera la suite de l’histoire ? A vous de créer deux suites possibles

Les élèves ont joué cette pièce devant l’ensemble de l’équipe pédagogique. Elle a même vu la participation de la direction et des assistants pédagogiques qui ont accepté de jouer certains rôles de l’histoire dans un cadre convivial.

Bravo et félicitations aux élèves pour leur travail et leur implication !

Parlons écologie et éco-responsabilité

Parlons écologie et éco-responsabilité

Mercredi dernier, nous avons abordé la question de l’écologie pour la planète avec les élèves de l’atelier relais du collège La Boétie de Moissy-Cramayel. Ensemble, nous avons commencé par lister les fruits et légumes que nous consommons et recherché leurs pays ou région d’origine (Maroc, Tunisie, Mauritanie, Mali, Bretagne, Turquie et Kurdistan)

Ensuite nous avons identifié les différentes menaces qui pèsent sur la planète Terre si nous ne nous mobilisons pas. A ce sujet, les élèves se sont montrés concernés et responsables.

Dans un second temps, les élèves ont participé à un quizz puis visionnés deux vidéos:

  1. Quizz sur les gestes éco-citoyens. A l’issue de ce quizz, les élèves ont été sensibilisés sur les modes de transports à privilégier pour participer, à leur échelle, à la protection de la planète. Pour ce faire, les élèves ont comparé différents moyens de se rendre à Paris à partir de Moissy (vélo, à pied, voiture, transports, etc.), le but était de choisir le moyen de transport le plus écologique.
  2. Vidéo de sensibilisation au gaspillage alimentaire (l’histoire d’Agathe la patate): https://www.youtube.com/watch?v=59FH0MkMxf4&feature=emb_logo. Les élèves sont tous conscients des conséquences néfastes du gaspillage et mènent déjà quelques gestes pour ne pas gaspiller.
  3. Vidéo « Coronavirus: la nature reprend ses droits » : https://www.lumni.fr/video/coronavirus-la-nature-reprend-ses-droits

A chacune des étapes, les élèves ont tous participé, donné leurs opinions et approfondi leur connaissances.

Les objectifs

A la fin de la session, les élèves seront capables de restituer leurs connaissances et leur compréhension des activités du jour en créant un livret pop-up de la vidéo sur le gaspillage alimentaire en reprenant les étapes de la vie d’Agathe, depuis le champ jusqu’à la poubelle domestique. L’idée est qu’ils repartent avec un livret ou une carte individuelle, au choix, réalisés en utilisant cette technique.

Rencontre avec un entraîneur d’un club de foot féminin

Mardi 2 février 2021, les élèves de l’atelier relais du collège E. Triolet du Mée sur Seine ont pu rencontrer l’entraîneur de la section féminine du club de football de Melun, Morgan Gabrielli.

Avant d’échanger avec lui, ils ont au préalable visionné le film Une belle équipe avec Kad Merad. Ce film aborde la question du sexisme dans le domaine du sport.

Les élèves ont évoqué avec Morgan de nombreux sujets comme le rapport au sport avec le corps, l’égalité hommes-femmes, la discrimination homophobe, l’égalité salariale.

Les élèves ont pu mesurer tous les freins existants à l’émancipation des femmes dans notre société et dans le monde. Ils ont proposé une série de mesures égalitaires visant à faire respecter les droits des femmes.

A lire:

Les élèves prennent leurs crayons pour dénoncer les discriminations

L’atelier créatif animé par Mme LAU, notre intervenante plasticienne, n’a pas chômé la semaine passée. Les élèves ont travaillé sur les droits et devoirs des citoyens. Ils ont choisi la BD comme moyen d’expression. Ils ont pris leurs crayons et ont représenté plusieurs scènes de discriminations inspirées de la récente actualité en France et aux Etats-Unis.

Réflexions sur la notion d’égalité des genres et sensibilisation aux handicaps

Cette semaine, les élèves de l’atelier relais du collège La Boétie continuent de travailler sur l’égalité des genres, notamment sur la perception et l’accueil par le public de la parole des victimes de comportements sexistes.

Les élèves ont d’abord listé tous les moyens dont dispose une victime pour s’exprimer et comment, en tant qu’ami, nous pouvions la soutenir au mieux. Ils ont ensuite imaginé toutes émotions possibles ressenties par une victime puis celles du harceleur.

Dans un second temps, ils ont joué à un jeu qui s’est déroulé en plusieurs phases:

  1. Décrire à l’oral des mots clefs liés à la thématique du sexisme à faire deviner au groupe (exemple: cliché, patriarcat, tâches ménagères, etc.)
  2. Illustrer par des dessins des situations sexistes à faire deviner (exemples: harcèlement dans la rue, se confier à son prof principal, etc.)
  3. Mimer des situations qui symbolisent le silence des victimes qui n’osent pas toujours en parler que le groupe doit deviner (exemples: solitude, manque de confiance en soi, s’isoler, regrets du harceleur, etc.)

Une autre séance a été consacrée à la question du handicap suite à deux challenges proposés pour renforcer la cohésion de groupe.

Ils se sont mis en situation: un élève devait en guider un autre, jouant le rôle d’une personne aveugle, dans un parcours en labyrinthe pour récupérer un objet. L’objectif, au-delà du jeu, était de sensibiliser au handicap des personnes malvoyantes mais aussi valoriser leurs aptitudes et compétences.

Suite à ce premier jeu, nous avons échangé puis déconstruit les représentations des élèves sur le handicap à tous les niveaux (avoir des amis, participer à des activités, partir en voyage, l’amour, le sport, trouver un emploi, etc.). D’ailleurs, nous avons établi la différence entre les handicaps visibles et les non visibles. Les élèves ont fait preuve d’empathie et de compréhension et se sont engagés à davantage prendre en compte, à l’avenir, les difficultés des personnes handicapées.

Le second challenge a consisté à demander aux élèves de dessiner à l’aveugle des formes précises:

Exemples de consignes: tracer un trait droit sur un crayon de papier pour illustrer la difficulté d’étaler correctement du dentifrice sur une brosse à dent, dessiner une maison avec une porte et un soleil, dessiner les traits un visage souriant.

Nous avons ensuite présenté le rôle fondamental des AVS et AESH, puis des structures comme les ULIS que beaucoup d’élèves ne connaissaient pas.

Les élèves ont conclu la séance par ces mots « la différence est dans nos têtes! ».

Grandir ça veut dire quoi ?

Pour démarrer cette nouvelle session au collège La Rochefoucauld de la Ferté-sous-Jouarre, les élèves ont travaillé et joué à un jeu collaboratif sur le thème « Grandir ça veut dire quoi? ». Ce jeu de plateau permet d’aborder un grand nombre de sujets liés à l’adolescence et à l’affirmation de soi par le débat.

Chaque carte pose soit une question, puis donne lieu à un débat d’argumentation, demande la définition d’un mot ou sensibilise à une valeur ou demande un exemple.

Déroulement du jeu : chaque joueur lance un dé, avance son pion puis tombe sur une case. Il pioche alors une carte avec une contrainte. Les carte commencent toujours par « il parait que grandir… »

Exemples:

  • Il parait que grandir c’est toujours respecter les règles (définition du respect)
  • Il parait qu’être grand c’est avoir plus d’expérience (donner des exemples d’expériences)
  • Il parait que grandir c’est savoir affronter ses peurs (lister au moins trois émotions)
  • Il parait que grandir c’est être indépendant(e) (pour ou contre)
  • Il parait que grandir c’est devoir faire des choix (donner des conséquences positives ou négatives)

Compétences visées:

  • Education à la citoyenneté
  • Développer une habileté de pensée
  • Conceptualiser et argumenter une idée
  • Interroger des affirmations

A la fin de ce jeu, ils ont travaillé sur l’aide aux devoirs à travers l’ENT.